Ghislaine Vappereau

Ghislaine Vappereau. Installation, technique mixte, 2003

Entre présence matérielle et jeu conceptuel, la sculpture constitue pour Ghislaine Vappereau un processus d'investigation du réel et de ses apparences. Espace de métamorphose des matériaux, de la mise en œuvre des savoirs et des techniques, la sculpture réinvente la réalité : les formes réactualisent une interrogation fondamentale sur le leurre des apparences et sur l'incertaine vérité du monde.
Ainsi, les objets quotidiens qu'un usage régulier ordonne et rend transparents - un fruit oublié que le temps assèche et déforme, des fragments d'un paysage d'hiver épargnés par le gel... sont autant de détails sur lesquels vient se poser le regard penseur de Ghislaine Vappereau.
Avec des matériaux traités de manière hardie, souvent "à contretemps" et "à contre-emploi", elle dépose et met à plat les objets, les relève et les redresse, transforme les ombres en masses, empile et projette les formes de plans en plans, révélant une éternelle incapacité à délimiter le réel. « Objets inanimés, avez-vous donc une âme... ?»

Onglet global

Oeuvres
Dessins: 
Etude Sculpture frontale (4), 2016, collage sur papier, 22 x 16 cm
Etude Sculpture frontale (7), 2016, collage sur papier, 22 x 16 cm
Etude Sculpture frontale (11), 2016, collage sur papier, 16 x 12 cm
Motifs répétitifs (1), 2015-2016, Cuir sur papier, 28 x 38 cm
Motifs répétitifs (2), 2015-2016, Cuir sur papier, 28 x 38 cm
Motifs répétitifs (3), 2015-2016, Cuir sur papier, 28 x 38 cm
Installations: 
Ghislaine Vappereau.
Sculptures: 
Sculpture frontale (2), 2016, Stratifié contrecollé sur contreplaqué, tôle galvanisée et mobilier, 173 x 115 x 12 cm
Sculpture frontale (3), 2015, Stratifié contrecollé sur contreplaqué et mobilier, 130 x 75 x 8 cm
Sculpture frontale (7), 2015, Stratifié contrecollé sur contreplaqué et bois de chêne, 172 x 106 x 7 cm
Sculpture frontale (8), 2016, Stratifié, céramique bleue et drisse, 160 x 125 x 10 cm
Sculpture frontale (11), 2015, Stratifié contrecollé sur contreplaqué et bois de chêne, 156 x 90 x 7 cm
Sculpture frontale (12), 2015, Stratifié contrecollé sur contreplaqué et mobilier, 100 x 75 x 18 cm
Sculpture frontale (13),1987, Bois, linoleum, mélaminé et mobilier, 142 x 120 x 8 cm
Sculpture frontale (14), 2015, Stratifié, céramique bleue, drisse et cuir, 160 x 62 x 4 cm
Mine de rien, aluminium et grillage. 215x97x145cm. 1997 Photographie Thierry Hauvespres
Mine de rien, polyester, cire, tôle galvanisée, porcelaine. 231x120x90cm. 1998 Photographie MP Saunier
Mine de rien, cire et zinc. 1998. Photographie MP Saunier
Mine de rien, porcelaine, 38x15x15cm, 2004 et Grés de la Puisaye, 37x23x24cm, 1999. Photographie MP Saunier
Mine de rien, porcelaine de Limoges. 27x17x17cm. 1998 Photographie Raphaël Chipault
Mine de rien, céramique terre de Langeais. 30x15x14cm. 1997.  Photographie Raphaël Chipault
Mine de rien, porcelaine de limoges. 27x18x15cm. 1998. Photographie Raphaël Chipault